Articles

Les (non) survivalistes dans le blizzard

Image
Les (non) survivalistes dans le blizzard


Les 14 et 15 mars derniers, un blizzard s'est abattu sur le sud du Québec. Rien d'extraordinaire. Nous en avons souvent. Celui-ci était particulièrement intense, laissant jusqu'à 60 cm de neige au sol en moins de 12 heures.
30, 50 ou 60 cm, ce n'est pas la quantité en soi qui affecte les conditions de vie des gens mais bien la rapidité avec laquelle la neige s'accumule. Cette fois-ci, ça dépassait les capacités de déneigement des routes.
Le bilan macabre s'élève à sept morts (au 19 mars 2017 @ 18h00), dont deux hommes enfermés dans leur véhicule enlisé et enseveli sous la neige à moins de 400 pieds (125 m.) d'une habitation.
Nous avons assisté au blocage de l'Autoroute 13 à Montréal, blocage qui a immobilisé 300 véhicules pendant plus de 12 heures. Ce qui est particulier à cet événement, c'est que les autorités ont fait preuve d'une incompétence crasse, causant des délais inacceptables dans l'organis…

Mythe survivaliste: le troc, un truc très truculent...

Image
Mythe survivaliste: le troc, un truc très truculent...



Malgré un titre très superficiel, le sujet est sérieux, complexe et tout en précision. Si vous n'aimez pas la technicité et la nuance, passez outre car elles sont indispensables à la compréhension de cette idée du troc et ce billet en regorge, désolé.
Le troc, je l'ai déjà abordé à plusieurs reprises dont ici. Je veux maintenant développer le sujet en étendue et en profondeur.
Quelques affirmations — et vérités à exploser — ensuite la démonstration :

1) Le troc n'est pas l'état naturel des échanges en l'absence de monnaie;

2) Le troc ne remplace pas la monnaie;

3) Le troc ne précède pas la monnaie;

4) Le troc ne succède pas à la monnaie qui disparait.

 « Depuis les années 40, notamment grâce à Karl Polanyi il est expliqué que la relation entre le troc et la monnaie n'est pas celle d'une succession. Au contraire, il est montré que toute société est nécessairement monétaire dans la mesure où les échange…

Qui sont les amis des survivalistes?

Image
Qui sont les amis des survivalistes?

La question se pose. Beaucoup sont survivalistes et s'ignorent, d'autres se qualifient de survivalistes et n'en sont pas.

Ce n'est pas une tentative de définition de l'orthodoxie survivaliste que de poser la question. Savoir ce qu'est une chose permet de la dénombrer, de la comparer, de l'analyser et de la comprendre.

Mais cela ne s'arrête pas là. À partir des critères et des attributs de ce qu'est un survivaliste, nous pouvons non seulement identifier d'autres survivalistes et nous rapprocher d'eux mais aussi trouver d'autres gens ou groupes qui, sans être survivalistes, présentent suffisamment de similitudes d'intérêts pour que cela devienne mutuellement profitable de se lier avec eux.
C'est surtout la recherche et l'identification de gens aux intérêts similaires qui se révélera précieuse car ils sont plus nombreux que nous.
Qui sommes-nous?
Un survivaliste est essentiellement une perso…

La chevalerie et le survivaliste

Image
La chevalerie et le survivaliste





Armures, épée, lance, écu, panache. Voilà à quoi fait penser la chevalerie. Combien d'entre vous savent comment cette classe s'est développée? Et surtout: quelle était sa fonction première?
La chevalerie est née au bas Moyen-Âge, après la chute (l'Effondrement) de l'Empire Romain. Le pouvoir central et ses légions de soldats en armes n'étaient désormais plus. Que se passe-t-il lorsque des institutions tombent? 
C'est très simple: l'espace qu'elles occupaient se remplit avec l'équivalent, parfois avec un pouvoir aussi grand qu'avant mais différemment exercé ou institutionnalisé, parfois avec une multitude de petits pouvoirs mais qui cumulés, occupent peu ou prou le même espace géographique, voire mental.
C'est donc ce qu'il s'est produit quand Rome est tombée. Il n'y avait plus de pouvoir central fort? L'Europe et le Proche-Orient se sont donc retrouvés avec une multitude de petits pouvoirs lo…

Choix de piles pour usage survivaliste

Image
Choix de piles pour usage survivaliste


Ce billet s'inscrit dans la série "électricité":

Bases de la débrouille électrique pour survivalistesEsprit survivaliste concret: chauffage électrique improvisé
Pourquoi des piles?
Les piles sont des consommables essentiels dans les dispositifs survivalistes. Leur présence, associée à la possession des équipements qui les utilisent, peut faire une énorme différence dans la vie quotidienne en réalité dégradée, que ce soit de manière temporaire ou permanente.
On n'a qu'à penser à l'éclairage autonome par lampe de poche ou lanterne, la communication unidirectionnelle (récepteur radio) ou bidirectionnelle (émetteur-récepteur), les détecteurs de fumée, de CO, de CO2, les compteurs Geiger et j'en passe.
Un survivaliste qui se respecte possède au moins de l'éclairage autonome et un récepteur radio ainsi que des piles pour faire fonctionner le tout.
La question, c'est de savoir pour combien de temps vous pourrez util…