Articles

Questions survivalistes - mai 2015

Image
Questions survivalistes - mai 2015 Après un longue pause faisant suite à [ mon écœurantite de questions lors de ] mon blitz du début d'année je reprends les questions du mois.
Quelles sont les les "meilleures piles" pour nos équipements?
Quelle quantité de desiccants (dessiccateur) utiliser? Comment se préparer à la guerre nucléaire? Que penser du jeûne une fois par semaine?




Le minimum matériel survivaliste - partie 2

Image
Le minimum survivaliste - partie 2
La première partie se situe ici.

Après avoir examiné trois blocs: réchaud, purification de l'eau et de quoi se défendre, nous poursuivons avec d'autres blocs.
Pour ceux qui débutent, ne vous préparez pas à hypothéquer votre maison pour vous équiper de manière "survivaliste", cela ne sera pas nécessaire.

Matériel essentiel: éclairage radiant et projeté (15 à 50$) On doit pouvoir s'éclairer de deux manières: un éclairage radiant pour les activités qui demandent l'éclairage d'une grande surface comme une table ou une pièce et un éclairage projeté pour un éclairage focalisé, intense, à distance et orientable à volonté.


L'éclairage en question doit reposer sur une source autonome d'énergie. La plus pratique est l'énergie électrique stockée dans des piles mais des manchons de gaz ou des lampes à pétrole feront l'affaire.

L'avantage des équipements d'éclairage électrique est indéniable: un éclairage …

Le minimum matériel survivaliste - Partie 1

Image
Le minimum matériel survivaliste- Partie 1
ENFIN! Je vais parler de matériel et d'achats. Vous ne pourrez pas dire que j'abuse!
Depuis bien longtemps j'insiste sur la nécessité de faire les choses dans l'ordre, à savoir partir de l'esprit pour descendre et concrétiser dans le matériel.
Mais un jour on doit y venir, au matériel. La question est de savoir comment et surtout avec quoi.
Dans cet article je veux vous présenter mon approche de la matérialité minimale pour les survivalistes débutants.

Vous vous doutez bien que je possède plus de matériel que cela mais je ne suis pas un débutant non plus.
Pour ceux qui débutent, ne vous préparez pas à hypothéquer votre maison, cela ne sera pas nécessaire.
Rester conscient de ses besoins On lit des livres et des articles, on regarde des vidéos et on se sent rapidement bien loin d'avoir les capacités financières d'acquérir tout le "nécessaire".
Il ne faut pas confondre désir avec besoin.
Si on part de Montr…

Protocole pour survivaliste malade et incapacité

Image
La maladie
La maladie est un incontournable, spécialement dans nos sociétés hyper-interreliées.
En effet, nos sociétés modernes post-industrielles favorisent grandement la circulation d'infections virales et bactériennes par les contacts multiples et incessants que nous avons les uns avec les autres.
Si on compare avec les sociétés agraires du passé, outre les populations urbaines (de 10 à 20% de la population totale), nous avons multiplié de façon exponentielle les occasions d'être infecté par autrui.
Qui plus est, l'auto-indulgence qui règne et le besoin impérieux de se dépayser ailleurs favorise le brassage de germes pathogènes chez des populations qui n'y sont pas habituellement exposées. Ça s'appelle le tourisme.

C'est ainsi que les virus circulent et affectent proportionnellement beaucoup plus de gens maintenant qu'il y a quelques siècles.

Et les agents autres agents pathogènes présents dans l'environnement n'ont pas diminués non plus.

La lu…

Survivalisme pour tous

Image
Oui je le sais, nous péchons par démesure, nous les commentateurs du survivalisme.
Une BAD avec quelques dizaines d'hectares. Un arsenal à faire pâlir d'envie Daesh. Un clan dont même les écossais seraient jaloux. Des armes de poing sur soi en tout temps alors que ça n'est pas possible en dehors de quelques États US. Une centaine d'onces d'or, un millier d'argent. Sept années de nourriture en réserve. Un entraînement avancé avec les Spetsnaz, et j'en passe.
Tout cela correspond à des désirs, des souhaits, des idéaux, parfois même des fantasmes.
La réalité du survivaliste du quotidien est autre. Vous le savez, vous en êtes.
Alors beaucoup se découragent et disent "à quoi bon". C'est mal évaluer les perspectives. 
Je me propose donc de redresser ces perspectives.
Survivalisme pour faire quoi? Le survivalisme est une approche défensive et conservatoire (souvent, mais pas nécessairement, conservatrice).

Il vise à préserver: 
1) D'abord la Vie…

Un million!

Image
Eh oui, après quatre ans, mon blogue a reçu un million de visites!

J'étais loin de penser en écrivant mon premier article que ce blogue aurait un million de visiteurs.

Le survivalisme qui justifie

Image
Il y a plusieurs mois est née une organisation nommée "Garde Citoyenne du Québec" qui se donne ceci comme mission:
« Oeuvre au développement de capacités en sécurité civile locale et nationale, l'autonomie citoyenne et des collectivités. »
Ce qui a retenu davantage mon attention c'est qu'elle est l’œuvre d'un survivaliste québécois, M. Patrick Leclerc, qui a déjà fait l'objet de reportages à la télévision dans l'émission J.E., émission dans laquelle j'étais moi-même interviewé.

Je me suis déjà exprimé sur la question de la formation de milices survivalistes. En résumé, voici mon point de vue:
Oui à une milice si:

Une communauté est peu ou pas protégée par les forces de l'État ou l'État n'est plus en mesure d'assurer la protection des citoyens ou encore, l'État n'existe plus Il existe une menace sécuritaire avérée ou raisonnablement anticipée contre cette communauté La communauté le décide ou l'accepte ou en fait la deman…