Articles

Affichage des articles associés au libellé Valeurs

Réalisme et survivalisme

Image
Réalisme et survivalisme


Je voulais éviter les sujets lourds et complexes durant la période estivale. Il semble que la réalité en décide autrement.
On peut être survivaliste de différentes manières: de salon en regardant des vidéos sur Youtube ou dans son potager, dans son atelier, à son boulot à gagner de l'argent qui sera consacré à développer son autonomie et j'en passe.
Mais une chose est certaine: ceux qui ne font rien peuvent bien développer les idées les plus farfelues qui soient car ils sont dispensés de l'épreuve de la réalité.
Avant de cultiver la terre ou d'élever des animaux, on n'a absolument aucune idée de la somme de travail que cela représente. Aucune. 
Nous vivons dans un monde post-industriel et ajouterais-je, post-réalisme. Nous sommes entourés de virtualité, qui commence par les jeux sur ordinateurs ou consoles mais aussi par nos liaisons téléphoniques ou internet via des petites boites lumineuses rectangulaires. Les ondes, on ne les voit pas,…

Questions de survivalistes #2: cuisson furtive et honneur

Image
Questions de survivalistes #2 

Deux questions intelligentes de la même personne:

« Comment cuisiner sans éveiller les soupçons par les odeurs de cuisson quand plus personne n'a de quoi manger? »


« Quelle place le survivalisme et la survie laisse-t-il à l'honneur et la fierté? »


Le texte complet des questions (avec mise en situation) suivi de mes réponses.


 « Comment cuisiner sans éveiller les soupçons par les odeurs de cuisson quand plus personne n'a de quoi manger? » Tu as donnée une partie de la réponse à travers ton texte, je complète avec ce que j'ai à rajouter.
Oui, effectivement, le mode de cuisson contribuera énormément à diminuer ou augmenter les émanations d'odeurs de cuisson. 
Dans le cas du riz, on peut le laisser tremper plusieurs heures dans une eau légèrement salée et terminer sa préparation sur le feu, ce qui nécessitera moins d'énergie car le temps de cuisson sera coupé en deux ou en trois.
L'usage du marmite norvégienne réduit considérabl…