Articles

Affichage des articles associés au libellé Psychologie

Débuter intelligemment en survivalisme: l'autonomie

Image
Débuter intelligemment en survivalisme: l'autonomie


Nous nous entendons à peu près tous là-dessus: le survivalisme est le développement et le maintien de l'autonomie maximale. Mieux vaut être un peu préparé que pas; mieux vaut être plus préparé que moins; mieux vaut pouvoir produire et consommer que seulement consommer; plus nous sommes préparés, plus nous sommes autonomes si des perturbations surviennent.
Mais voilà: entre l'idéal et la réalité, il y a un monde. Ce monde, il est à construire par les survivalistes qui débutent. Peu réussiront à développer une préparation qu'ils ont définie au départ comme idéale, surtout quand cet idéal est irréaliste mais ceux qui n'y parviennent pas n'ont pas échoué pour autant, loin s'en faut.
Tout ou rien
La mentalité « Tout ou Rien » est inféconde en survivalisme. Pas « tout » n'égale pas « rien », il y a un entre-deux entre le tout et le rien et cet entre-deux, ça s'appelle une démarche de préparation.

L'…

Débuter intelligemment en survivalisme: Attitude

Image
Débuter intelligemment en survivalisme: Attitude

Si vous commencez en survivalisme ou que vous avez déjà débuté mais que vous disposez de peu d'autonomie, ce billet s'adresse particulièrement à vous. Je veux vous entretenir de votre attitude en tant que débutant et des erreurs parfois conséquentes que vous commettrez sous la guidance de votre état d'esprit.
Je vous donne des conseils, chose que je fais rarement. Je publierai prochainement une suite qui s'intitulera « Débuter intelligemment en survivalisme: Matérialité »
1 — Fuyez les sites survivalistes axés sur matériel
On ne peut pas être spécialiste des couteaux, des outils de jardin, des armes à feu, des munitions, des réchauds, des appareils de communication, des haches, des scies, etc., tout ça en même temps. Les sites qui vous proposent une revue de matériel varié par semaine ne peuvent pas être considérés comme solides ou sérieux.

Vous remarquerez que souvent, pas tout le temps mais suffisamment fréquemment,…

Esprit survivaliste concret: chauffage électrique improvisé

Image
Esprit survivaliste concret: chauffage électrique improvisé

Nous savons tous qu'en survivalisme il y a deux grandes approches. L'approche matérielle et souvent associée à un mercantilisme de bas étage — avec des vidéos qui s'appellent revue mais qui sont souvent juste de l'infopub — et l'approche fonctionnelle, un mélange de conscience, de volonté, de savoir, d'expérience et de matériel.
Comme homme, j'ai toujours eu beaucoup de respect pour les gens qui bricolent des trucs géniaux à partir de pas grand'chose. Ça inclus aussi les « Red Necks » qui font parfois des trucs bizarres de brics et de brocs mais qui fonctionnent et servent à l'usage auxquels ils sont destinés.


D'un côté, nous avons les matérialistes qui achètent une foule d'équipement dédiés et de l'autre, les survivalistes qui achètent eux-aussi des choses mais des choses plus essentielles, plus basiques, moins spécialisées mais qui généralement sont aussi polyvalentes.
La différen…

Questions de survivalistes: plaisirs et DEFCON

Image
Questions de survivalistes: plaisirs et DEFCON


Ça faisait très longtemps que je n'avais pas parlé des questions qu'on me pose. J'avais fait un sprint il y a quelques années mais pour dire les choses crument, j'ai été déçu du type et parfois du niveau de questions qu'on me posait: trop matérialistes ou répétitives quand les gens auraient pu trouver la réponse à travers mes billets.

Depuis ce temps, quand il m'arrive des questions j'y réponds de manière succincte en pointant soit mes billets, soit en développant moi-même.

Mais voilà, on m'a encore récemment interpellé sur une situation que je vois assez souvent chez beaucoup de survivalistes: il s'agit de la perte du plaisir à faire des activités que nous aimions réaliser dans le passé. Par le nombre de personnes que ça touche et la profondeur de la question, je me suis senti obligé d'en parler.
Plusieurs autres questions me sont parvenues sur une sujet bien particulier et j'ai effleuré le su…

Conférence « Le Guerrier »

Image
Le 11 décembre dernier, Martin Prescott de Moneymarkeredge.ca ainsi que moi-même avons donné une conférence ayant pour thème "Le Guerrier" dans le local du Syndicat des Débardeurs du Port de Montréal, que nous remercions chaleureusement pour leur accueil.

Vous trouverez la conférence en trois documents vidéos différents. Le premier contient la partie de Martin, le second ma partie et la dernière des trois partie contient la séance de questions du public à laquelle nous avons invité Monsieur Marc Ledoux, conseiller financier, pour répondre aux questions plus spécifiques relatives aux finances personnelles car Martin ne le pouvait pas en vertu des règles de l'AMF et moi, je n'en ai pas la compétence.
Les cinq premières minutes de la conférence de Martin n'ont pas d'image mais le reste des vidéos n'a pas ce problème.
Enfin, la dernière vidéo, celle des questions du public, a été coupée après 1h30 et cela est dû à une carte mémoire pleine. Normal après près …

Principales failles des plans survivalistes

Image
J'ai parlé à plusieurs reprises très régulièrement des erreurs commises, le plus souvent de bonne foi, par mes confrères et mes consoeurs survivalistes. C'est presque devenu un de mes thèmes récurrents bien que je ne mette pas d'emphase là dessus.
Je sais que je suis parfois perçu comme prétentieux car on me prête souvent l'intention de vouloir donner des leçons à mes semblables. Ce n'est toutefois pas le cas. Je cherche plutôt à partager mes conclusions afin d'éviter à mes semblables des erreurs couteuses et potentiellement létales dans l'avenir.
Approche
Mon approche est stratégique et analytique. Je suis un peu comme un joueur d'échecs: j'essaie de me projeter plusieurs coups à l'avance et de ce nouveau point de vue, j'ai une perspective unique qui m'enseigne des éléments importants. Une fois ces éléments assimilés, vérifiés, mis à l'épreuve via des scénarios, des échanges avec quelques personnes privilégiées ou de simples contr…

Le survivaliste et la motivation

Image
Le survivaliste et la motivation
L'une des grandes difficultés pour le survivaliste contemporain c'est de persévérer.
On se retrouve souvent devant plusieurs cas-types:
Une personne s'intéresse, puis lis, écoute, regarde, de plus en plus intensément et sans jamais passer au concret, puis se décourage quand elle réalise que, hé! il faut un jour matérialiser la pensée. Une personne nouvellement "convertie" se lance dans une intense phase de préparation (documentation, achats, stockage) puis tombe en dormance, croyant qu'elle est prête ou ayant épuisé l'énergie qu'elle peut consacrer au survivalisme.Une personne se prépare pendant une certaine période de temps puis réalise que sa préparation est mal adaptée à ses besoins et laisse tout tomber.Une personne se prépare à un événement précis mais réalise en cours de route que sa préparation ne permet pas de faire face à d'autres situations et se décourage.Une personne se prépare puis devant l'absence…

Dépression survivaliste de Piero et de Vic

Image
J'ai discuté de la question avec Piero San Giorgio, auteur de Survivre à l'effondrement économique, Rues Barbares (avec Vol West) et de Femmes au bord de la crise.

Livres de Piero San Giorgio

Jugez notre humeur par vous-même!

Note: d'immenses problèmes techniques ont empêchés d'avoir une vidéo de notre conversation, nous n'avons que l'enregistrement audio. La poisse étant passée par là aussi, vous verrez des variations dans la qualité du son. Le tout est très audible mais peut nécessiter à certain moments un effort d'attention.



Le placard survivaliste - les séquelles (parfois permanentes)

Image
Le placard survivaliste - les séquelles (parfois permanentes) Suite à mon premier article Le Placard Survivaliste.
Vous me connaissez, je suis un taquin. Ce que vous connaissez moins de moi, c'est mon petit côté retors, ce qui est une qualité ou un défaut, à vous de choisir. En rédigeant mon premier article et en enregistrant la vidéo qui l'accompagnait, j'agissais en sachant que j'allais provoquer certaines réactions. Pour faire un aveu, je comptais sur ces réactions pour écrire cet article.
Le premier "placard survivaliste" Cet article avait deux axes.
Le premier: valoriser la prise de contact en réel avec d'authentiques survivalistes afin de poser les jalons d'une communauté réelle (on ne parle même pas d'un groupe organisé ou même d'un clan ici!). 
Le second: dans le contexte européen d'une "migration" qui ressemble à une 5e colonne, valoriser l'implication avec le voisinage, notamment à des fins de sécurité. L'idée n…

Le silo survivaliste

Image
Le silo survivaliste
Dans ce billet, je ne parle pas des silos où on entrepose le grain. Non. Je parle du silo de la pensée qui existent chez beaucoup de gens dont des survivalistes.
La pensée en silo consiste à envisager une situation ou un problème en ne considérant seulement que sa profondeur et pas du tout son étendue.
Définissons sommairement la profondeur et l'étendue. La Profondeur La profondeur, c'est la spécialisation, la focalisation, l'approfondissement des connaissances ou de l'expérience dans un domaine précis et restreint.
L'Étendue L'étendue quant à elle, c'est l'élargissement des connaissances et des expériences, c'est la globalité, c'est le "Jack of all trades" des anglais: bon dans tout, excellent en rien.
Le monde contemporain Le monde contemporain n'est pas très compliqué: on exige des gens énormément de profondeur et peu d'étendue. C'est le Taylorisme fondé sur l'organisation scientifique du tra…

Changement de paradigme

Image
Il arrive qu'on chemine dans la vie et qu'on réalise qu'on a fait fausse route.
Certains ne s'en remettent jamais et finissent au bout d'une corde.

Les plus adaptés, eux, prennent les moyens de changer leur approche de la vie afin de la rendre plus en adéquation avec ce qu'ils sont réellement dans leur for intérieur mais aussi en réponse aux conditions de notre environnement social, économique, matériel et parfois même, idéologique.

C'est le changement de paradigme.
La capacité de s'adapter aux nouvelles circonstances et à de nouveaux paradigme est une qualité essentielle que doivent posséder les survivalistes. Il en va de notre survie dans un environnement  souvent hostile.

Je suis passé par là moi aussi et j'ai réalisé un entretien avec une personne que vous connaissez sûrement et qui vient de terminer ce genre de cheminement.
Voici donc le bilan du processus de changement de paradigme de deux personnes, qui témoignent de leur expérience personne…

Survivalisme et maladie mentale: nos voisins médicamentés...

Image
Survivalisme et maladie mentale: nos voisins médicamentés...
Sans nécessairement le savoir, nous sommes entourés de gens dont l'humeur ou l'équilibre, voire la notion de bien et de mal, est stabilisée de manière médicamenteuse.

Voici un portrait de la situation française:

Les anxiolytiques ou calmants (17,4 % de la population a eu au moins une prescription dans l'année précédente) ; Les antidépresseurs (9,7 %) ; Les hypnotiques ou somnifères (8,8 %) ; Les neuroleptiques (antipsychotiques) (2,7 %) Les médicaments de la dépendance alcoolique (0,5 %) ; Le lithium (0,1 %). Source: http://www.doctissimo.fr/html/psychologie/mag_2003/mag1121/ps_7222_psychotropes_consommation_francais.htm
Bien que ces chiffres s'appliquent à la France qui serait un peu plus médicamentée que les autres pays occidentaux, il demeure quand même que la situation est similaire dans les pays dits "riches".

La question n'est pas de savoir si c'est grave ou pas. Ni de savoir commen…

Incompatibilités mentales dans le survivalisme

Image
Nous vivons une époque intéressante.

En moins de 200 ans, la pratique, à tout le moins la recherche du salut de l'âme par des paroles et des actions bonnes alignées sur des principes a cédée la place au matérialisme.

Ce faisant, cet abandon du sacré a créé un vide immense dans les populations occidentales, vide que la consommation, phénomène matérialiste par excellence, prétend vainement combler.

C'est ainsi qu'on voit depuis les années 60, décennie marquant le déclin manifeste de la pratique religieuse, émerger une foule de mouvements, de nouvelles religions et d'idéologies qui n'ont pas grand'chose de sacré.

Citons dans les mouvements, religions et idéologies nouveaux l'environnementalisme, le véganisme (en tant qu'idéologie), le country comme mode de vie, y compris chez les urbains, les sectes religieuses diverses, le médiévisme et toutes les passions qui font que certains de leurs adhérents ne travaillent qu'aux seules fins de pouvoir se permet…