Articles

Affichage des articles associés au libellé BAD

Débuter intelligemment en survivalisme: l'autonomie

Image
Débuter intelligemment en survivalisme: l'autonomie


Nous nous entendons à peu près tous là-dessus: le survivalisme est le développement et le maintien de l'autonomie maximale. Mieux vaut être un peu préparé que pas; mieux vaut être plus préparé que moins; mieux vaut pouvoir produire et consommer que seulement consommer; plus nous sommes préparés, plus nous sommes autonomes si des perturbations surviennent.
Mais voilà: entre l'idéal et la réalité, il y a un monde. Ce monde, il est à construire par les survivalistes qui débutent. Peu réussiront à développer une préparation qu'ils ont définie au départ comme idéale, surtout quand cet idéal est irréaliste mais ceux qui n'y parviennent pas n'ont pas échoué pour autant, loin s'en faut.
Tout ou rien
La mentalité « Tout ou Rien » est inféconde en survivalisme. Pas « tout » n'égale pas « rien », il y a un entre-deux entre le tout et le rien et cet entre-deux, ça s'appelle une démarche de préparation.

L'…

La BAD du survivaliste « pauvre »

Image
La BAD du survivaliste « pauvre »

La BAD (Base Autonome Durable) est, répétons-le, un lieu propre à assurer l'autonomie de ses occupants.
Par autonomie on entend la capacité à disposer des choses nécessaires à la vie (eau - nourriture - médicaments - énergie - abri - sécurité - socialisation).
Généralement on pense à une ferme ou même à une ferme fortifiée et ça peut aller jusqu'à des tours et des bastides dans l'imaginaire fertile de certains!
Bien que dans la plupart des cas la BAD signifie un retour à la Nature et à la culture du sol et à l'élevage, la BAD peut être protéiforme.
On peut tout à fait concevoir une BAD d'artisans, une BAD médicale, une BAD manufacturière et pourquoi pas une BAD culturelle ou artistique si le projet est viable. L'important est que la BAD procure les choses nécessaires à la vie, soit directement, soit indirectement par revenus et achats ou troc.
Bien sûr, la dimension agricole ou à tout le moins potagère n'est jamais loin, …

Atelier Survivalisme et Potager

Image
Chers lecteurs,

Le 9 avril prochain à Montréal, Yohan Chiasson et moi animerons un atelier intitulé « Survivalisme et Potager ». Les informations pertinentes se trouvent ci-bas dans l'affiche. Cliquez pour l'agrandir.



Catégories de préparation survivaliste

Image
Catégories de préparation survivaliste L'une des grandes erreurs de préparation que je peux constater régulièrement auprès de ceux qui me posent des questions et des clients qui me consultent, c'est la faiblesse de la vision d'ensemble. À cela se joint aussi une mauvaise compréhension des macro-mécanismes qui affectent nos conditions de vie et la société en général.
C'est ainsi que parfois les gens se préparent mal en fonction de leurs objectifs.
On parle souvent de niveau de préparation et bien que ça puisse décrire une réalité de progression pour ceux qui veulent se rendre tout en haut de l'échelle, cela traduit mal la réalité tout court des gens qui se préparent: certains ne croient pas aux perturbation majeures, globales et permanentes, certains au contraire ne croient qu'à cela et rien d'autre, comme une sorte de "tout ou rien".
C'est pour ça qu'on doit parler de catégories, car il n'y a pas de hiérarchie en cette matière, juste …

Réponse à Marie sur Un mythe : la faim en survivalisme

Image
Ce billet est une réponse à la vidéo de Marie Cachet* intitulée « Un mythe : la faim en survivalisme ». Vous pouvez la visionner, elle ne dure que 8 min 25.
https://www.youtube.com/watch?v=qz253Hdcb2o
D'entrée de jeu Marie pose le contexte: un chaos généralisé et une rupture des approvisionnements dans une société où tous dépendent terriblement, voire totalement, des systèmes et de la Distribution pour se nourrir.
Elle affirme, avec raison d'ailleurs, que beaucoup de survivalistes croient que ce chaos provoquera des vols et même des affrontements entre ceux qui ont faim et ceux qui possèdent des réserves de nourriture.
Elle identifie cependant une erreur de logique chez nous: plutôt que de se préparer à la guerre pour des conserves, nous devrions plutôt préparer notre BAD afin qu'elle soit productrice de ressources alimentaires.
Marie considère aussi, encore une fois avec justesse, qu'il y a trop d'animaux en France par rapport à la surface totale de pâturages et q…

Questions du mois de février 2015

Image
Sur l'effet Dumas et les énergies libres:




Sur la conférence conjointe avec Martin Prescott de Moneymakeredge.ca le 18 avril 2015 prochain:



Sur mon projet de maison isolée de paille:



Sur les conséquences des faillites bancaires sur nos hypothèques:



Questions du mois de décembre 2014

Image
Prix du pétrole




Conservation des aliments secs sans mylar




Conservation à long terme de base de soupe




Préparer une BAD et une maison...































Survivaliste ou réfugié comme les autres

Image
150 km de route à faire dans le cadre de mon travail.
Je m'emmerdais. Alors j'ai fait comme je fais toujours dans ces conditions, j'ai réfléchi.
Le paysage dans lequel je me trouvais m'a fait me poser encore une fois la même question? Si des gens évacuaient leur lieu d'habitation, où iraient-ils s'ils n'ont pas de destination préparée comme un BOL ou une BAD?

À moins de 50 km de Montréal, la survie est impraticable à court et moyen terme: trop de gens, trop de banlieues, trop peu de ressources et si on trouve des champs, ceux-ci ne rendent que deux ou trois semaines par année, sauf la production maraichère qui rend plus longtemps et plus tôt mais qui n'est pas très calorique et incapable de soutenir une population.
Il y a les petits fruits qui commencent en juin et dont les périodes de cueillette se succèdent jusqu'à août mais encore là, rien pour écrire à sa mère. On passe rapidement à travers une talle de bleuets, spécialement si c'est moi qu…

Questions du mois d'août 2014

Image
À partir de ce mois-ci, je vais faire une vidéo pour chaque question traitée dans le mois.
Cela permettra aux gens qui ne s'intéressent pas aux autres questions d'accéder rapidement à ce qu'ils veulent.
D'abord, les questions auxquelles je ne réponds qu'ici car la réponse est rapide.

Questions répondues par écrit

Non ça n'existe pas. Il y a les RSF mais personne au Québec n'organise d'activités de rencontre. Ça a l'air que ça ne plait pas aux survivalistes d'ici de quitter le virtuel.
Crédibilité des informations


Je débusque les nouvelles partout: média mainstream, alternatifs, forum, listes de diffusion, bloques, facebook, twitter, etc.

Ensuite je compare les nouvelles, les sources, le discours mainstream, je fais la critique interne et externe des documents, je compare, je fouille parfois l'histoire des éléments reliés à la nouvelle et je me fais mon idée. Je n'ai pas toujours le temps de faire tout ça mais pour les informations critiqu…

Il y a des BAD et il y a le reste - Communauté et clan

Image
Voici un 3e article sur la BAD mais cette fois-ci j'y développe des aspects moins techniques et plus humains.

Chaque semaine, sans exagérer, on me demande comment rejoindre des groupes, voire, on se plaint auprès de moi de ne pas trouver de groupes de survivalistes qui voudraient bien les accepter, si tant est qu'il en existe.
Je vais devenir lassant avec ce sujet mais je vais néanmoins clarifier les choses.
Oui il existe des clans de survivalistes au Québec (et en France). 
Oui, il existe des groupes qui, sans se qualifier de clans, sont néanmoins des groupes organisés à des degrés variables. 
Oui, il existe des régions éloignées où presque tout le monde vit sur le mode survivaliste sans même connaître ce nom.
Clan, communauté, groupe, organisation, etc.
Qu'est-ce qu'un clan?

C'est le substitut d'une famille étendue avec une organisation déterminée, une autorité identifiée et reconnue (qu'elle soit détenue par une seule personne ou par une assemblée), un …

Il y a des BAD et il y a le reste - Acquisition

Image
Dans mon premier article sur la BAD, nous avons vu:
Les attributs de la BAD (résumés en 10 points)À quoi sert l'habitation de la BADLa production alimentaire nécessaireLe besoin de production d'énergieL'activité économique de la BAD Et l'impossibilité conceptuelle d'une BAD qui ne nourrirait pas ses occupants. La conclusion: une BAD ce n'est pas n'importe quoi. C'est un concept d'occupation du sol et d'autonomie qui doit servir des fins précises et entraîner des résultats précis: l'autonomie de ses habitants.
Le principal obstacle : le coût
J'ai reçu beaucoup de commentaires sur le coût d'acquisition d'une BAD, en particulier sur le fait qu'il représentait un obstacle majeur, ainsi qu'un risque énorme pour qui doit s'endetter pour en acquérir une.
C'est malheureusement vrai. Toutefois il existe des alternatives qui rendent la chose plus accessible mais attention, c'est du boulot, beaucoup de boulot. Et ce n'…