Le survivaliste face à la Révolution Culturelle Occidentale

Le survivaliste face à la Révolution Culturelle Occidentale


Statues de Bouddha détruite en Chine, fin des années 60



Bien peu de gens s'intéressent à l'Histoire, bien peu aussi à la politique internationale, bien peu à la diffusion des idéologies. Extrêmement rares sont ceux qui s'intéressent à ces trois domaines et les traitent en relation les uns avec les autres.

Votre serviteur fait partie de la dernière catégorie. Je ne suis pas, ne prétends pas, ne réclame pas être un expert. Ceux qui me suivent depuis longtemps savent que je suis un Jack of all trades, bon en de multiples domaines et n'excellant en rien.

Or il se trouve que j'observe une réelle tendance depuis bien des années, tendance qui s'est transformée en discours puis en actions, consistant à opérer dans la population un changement radical de valeurs, qu'on appelle aussi une inversion.

C'est ce qu'on appelle une Révolution Culturelle. 

Il y en a eu plusieurs dans le monde mais la plus connue est celle de Mao à la fin des années 1960.

Notez bien que chaque révolution idéologique est porteuse de révolution culturelle mais les cas de révolution culturelle sans changement de régime politique sont plutôt rares. Nous avons le douteux privilège d'en vivre une et assez intense merci.

Effacement de la mémoire et des repères


Enlèvement de la statue du Général Robert E. Lee,
commandant en chef des armées confédérées,
probablement le militaire le plus estimé de
l'histoire militaire américaine.

Aux USA on vit beaucoup d'agitations autour des monuments confédérés (ou à la gloire de la Confédération des États du Sud, ayant déclaré son indépendance des USA juste avant la Guerre de Sécession).

Selon le discours largement dominant, ces monuments sont des éloges au racisme.

La majorité des noirs américains, pourtant, ne le croit pas et est favorable au maintien desdits monuments soit-disant racistes.

Il faut remonter quelques années en arrière et se souvenir de l'émergence de Black Live Matters, mouvement antiraciste (donc foncièrement raciste) qui a causé une multitude d'émeutes aux USA, a créé un climat de guerre raciale, a valu à de nombreux blancs d'être agressés dans la rue parce qu'ils sont blancs et a incité de nombreux militants à attaquer voire embusquer les forces de police, résultant en plusieurs morts parmi les forces de l'ordre. Il se trouve beaucoup de suprématistes noirs chez BLM, des gens qui croient que la race noire est supérieure aux autres.

Ce mouvement a été, oui, mis en vedette, moussé, vendu, par les médias de masse et les médias sociaux. Ceux-ci on tues délibérément les exactions racistes commises par les noirs contre les blancs dans le cadre de ces événements et ont pratiquement fait campagne en faveur du mouvement. On en a eu la preuve chez Facebook mais comme on a vu le même « trending » partout, comme on a vu la même suppression d'information partout, on peut raisonnablement croire que cela s'est fait aussi partout.

Alternativement, c'est le cas de le dire, l'Alt-Right est montée en force depuis quelques années, en réaction à ce nouveau racisme inversé des minorités envers la majorité.

Qu'est-ce que l'Alt-Right?

Si vous vous fiez à Wikipedia, vous allez lire un texte idéologiquement orienté — et opposé, évidemment.

Par contre dans la version anglaise c'est — à peine — plus nuancé. 

En réalité il s'agit d'un mouvement conservateur de gens qui ne veulent plus permettre le discours universel de white bashing et qui veulent préserver leur héritage en tant qu'ethnie, race et civilisation.

On trouve de tout dans ce mouvement mais principalement des conservateurs. S'il s'y trouve des suprématistes blancs (des gens qui défendent que la race blanche est supérieure aux autres races), d'autres n'adhèrent pas à ce discours.

Vous devez réaliser qu'aux USA, parler de races est un sujet comme un autre, les américains, blancs ou noirs ou jaunes ou rouges ou verts à pois violets, reconnaissent l'existence de races et cette reconnaissance ne choque pas beaucoup de gens.

Donc, au nom de la lutte au racisme, on en profite pour effacer la mémoire du passé, donc les repères culturels qui concernent surtout les blancs. Mais ça ne s'arrête pas là. On parle maintenant de retirer les statues de Washington, le « libérateur » des colonies britanniques et le fondateur des USA. Aussi celle de Lincoln, émancipateur des esclaves noirs, responsable de la Guerre de Sécession, au motif qu'il était aussi raciste. 

On en profite aussi pour museler l'opposition idéologique, soit en fermant des sites (des hébergeurs qui ne veulent pas de sales nazis chez eux), des comptes de banque, de sociofinancement, de paiements (comme Paypal) et, sur un autre front, en réécrivant les algorithmes des moteurs de recherche dans le but — vertueux — de lutter contre les fake news et la haaaaaaine.

J'en suis moi-même affecté. 

Voyez plutôt l'évolution du trafic vers ce blogue depuis janvier 2017.

Et août s'annonce semblable à juillet.

Dès la mi-mai j'ai constaté que mon trafic avait diminué d'une bonne moitié. Juin et juillet l'ont confirmé.





La majorité des blogueurs professant une autre idéologie que celle qui est dominante se plaignent du même phénomène: Google réduit volontairement le trafic vers ces sites.

Si j'avais été le seul, je me serais dit que j'étais devenu ringard et que je n'intéressais plus personne. Sauf que je ne suis pas seul dans cette situation et que de janvier à juillet, j'ai environ 40% plus d'abonnés facebook et près de 7000 abonnés sur ma chaîne Youtube. On me suit en plus grand nombre mais les visites sur mon blogue et sur ma chaîne diminuent de moitié. Uh?


Voilà donc faite une illustration de cette révolution culturelle: elle est globale, totale et touche tous les aspects ou gens ou phénomènes susceptibles de la contrecarrer.


Tout cela, c'est une entreprise de destruction de la culture fondamentale, américaine dans les cas que j'ai cité plus haut, mais pas qu'américaine. Et cette culture, cette histoire, ce génie, il est le fait des blancs européens qui ont traversé l'océan et qui ont voulu, un jour, édifier une nouvelle société.

Bien que je sois très critique des révolutions idéologiques qui sont toutes ou presque d'inspiration maçonnique, cette société (US) a quand même prospéré au point de dominer l'ensemble de la planète. On aime ou on n'aime pas, dans tous les cas c'est indubitablement un plus grand succès sous tous les aspects qu'Haïti, pays devenu indépendant au début du 19e siècle, environ 30 ans après les USA, et qui croupit encore dans la fange deux cents ans après.

On arguera que c'est à cause de l'esclavage que les USA sont devenus si riches. Non. Le Sud a perdu sa guerre parce que le Nord était plus riche, plus industrialisé et ne connaissait pas l'esclavage, ce qui permettait de plus grands profits. Non, c'est l'esprit entrepreneurial américain qui est la cause du succès de ce pays, associé au recours à la force militaire pour se ménager des marchés extérieurs.

Quoiqu'il en soit, aux USA c'est le racisme qui sert de prétexte à tout raser. En France aussi. Au Royaume-Uni aussi, en Allemagne aussi, en Suède aussi, euh... au Canada aussi et même notre roi-nègre, Philippe Couillard, premier ministre du Québec, veut créer une commission sur le racisme systémique, accusant du même coup la société québécoise — les canadiens-français n'est-ce pas — d'être un peuple haineux et répugnant qu'il faut policer culturellement, encore plus qu'avant.

Bref, ce mouvement de destruction des cultures nationales est généralisé et simultané. Il emploie à peu près partout le même axe: antiracisme combiné à une invasion migratoire à laquelle il faut faire culturellement une place (multiculturalisme). En fait nous devons nous faire remplacer par des hétérogènes et nous devons en plus les aimer tout en abandonnant les bases culturelles qui font de nous des sociétés prospères si désirables.

On veut nous détruire.

Là où ça brasse moins par rapport aux USA, c'est là où il y a moins de résistance à cette révolution culturelle ou là où on n'a pas réussi à implanter cette révolution culturelle (Pologne, Hongrie, etc.).

Mais n'oubliez pas que le but, c'est la disparition culturelle et éventuellement, ethnique, des occidentaux. Peu importe les raisons ou les justifications, c'est la seule issue à tout ce à quoi on assiste et c'est aussi la raison de l'escalade vers la Révolution Culturelle actuelle.

Je ne parle pas de tous ces aliénés qui applaudissent une Ouverture à l'Autre qui nécessite l'effacement des Leurs. Ceux-là échappent au raisonnement et à la logique, ils n'ont que l'idéologie dominante en tête sur fond émotif et toute leur raison est consacrée à justifier et conforter leurs émotions si vertueuses. Ce sont des cocus contents.

Sur les réseaux sociaux, on peut lire des choses incroyables de la part de ces cucks. En d'autres termes, un nazi n'a pas de droits et toute personne qui remet en question, un peu ou beaucoup, le discours dominant est un raciste, donc un suprématiste, donc un nazi. Donc, en toute logique, puisqu'un nazi considère que les autres races humaines sont inférieures, on lui nie son humanité; ce qui à mon avis est plus nazi que les nazis mais bon...

C'est affligeant, spécialement pour une personne comme moi, qui a un profond respect pour la Société de Droit et qui considère que chaque personne est assujettie à la même loi que moi et a droit au même traitement devant la loi.

Charlottesville a été un piège mais cet événement a permis de montrer à la planète qu'il y a de la résistance et qu'elle est en œuvre. Les gauchistes violents ont fait le plein d'effectif depuis longtemps et ils ne sont pas très nombreux, leur nombre ne grandira pas de manière significative dans les mois à venir. À eux se greffent tous les cocus qui ne réalisent pas le tort qu'ils se causent mais qui ne sont pas de nature violente.

Par contre l'Alt-Right est appelée à augmenter en nombre et quand ce nombre sera suffisant, les gauchistes cesseront leurs agressions car ils perdront. Nous avons vu que l'Alt-Right n'agresse pas mais qu'elle sait se défendre et ne fuit plus les affrontements, spécialement depuis la Battle of Berkeley. Il faut comprendre que durant la campagne électorale présidentielle de 2016, les agressions par les antifas et anti-tout dans les rallyes de Donald Trump ont été fréquentes. La Bataille de Berkeley a marqué un tournant dans la violence unilatérale et depuis, les tenants de la droite n'acceptent plus de se laisser agresser sans riposte.

Nous en sommes là.

Et nous dans tout ça


Attachons notre tuque avec de la broche car les prochaines années seront critiques. Le discours actuel est foncièrement marxiste dans son essence et dans son application et bien sûr sert à asseoir la domination économique des élites mondialistes, qui ne se sont jamais autant enrichies que maintenant. Ce discours et les conflits qu'il génère, servent à détourner l'attention sur les intentions dominatrices et destructrices de ces mêmes élites.

L'égalitarisme surcompensé qui favorise les minorités (raciales, sexuelles, politiques, etc.) et dévalorise les sales majorités qui ont construit un pays à leur goût (ou à peu près) sans tenir compte de ce qui pouvait offenser des métèques qui pourraient avoir un jour l'insigne honneur de nous choisir pour venir y vivre, cet égalitarisme dévoyé pose une très réelle et sérieuse menace à notre capacité de nous préparer.

Si vous êtes survivaliste, vous êtes automatiquement de droite dans l'imaginaire marxisant. Si vous êtes de droite, vous êtes automatiquement d'extrême-droite. Si vous êtes d'extrême-droite vous êtes automatiquement un nazi. Avec tout ce qui peut en découler.

Si vous vous cachez, vous reculez l'échéance pour vous mais contribuez à l'accélérer pour les autres. Car cette Révolution Culturelle très marxisme dans son essence ne tolérera jamais que des individus ne dépendent pas de la Société. 

Aussi, il est plus que jamais nécessaire de commencer à tisser des liens entre nous et pas qu'entre nous, avec ceux qui ont cette même conscience du danger, avec ceux qui soupçonnent qu'il y a un danger, avec ceux qui ne comprennent pas ce qu'il se passe. Et ça urge car tout s'accélère depuis deux ans.

Ce n'est pas encore la guerre civile et on en est encore loin, même en France où des droitards frustrés l'appellent de tout cœur sans réaliser à quel point elle fera souffrir les gens, mais on s'en approche.

Le survivalistes ne peuvent pas favoriser ou empêcher de tels événements. En revanche ils peuvent s'organiser, organiser leur communauté et en faire un bloc statique ne prenant pas part à l’assujettissement de nos populations et éventuellement, en formant des noyaux de contre-révolution culturelle. Et ce n'est pas sans espoir car plus le temps passe, plus les gens perdent confiance dans les moyens de propagande (politiciens, journalistes, intellectuels vendus, industrie du cinéma et de la télévision, etc.).

Mais le fait est que si vous vous cachez pour sauver votre peau, vous ne sauverez rien, en bout de ligne.

Pensez-y bien avant de décider quoi faire.

Une chose est certaine: ceux qui doutent de l'effondrement ne peuvent nier que l'effondrement moral est presque achevé et c'est toujours la première phase qui permet le reste.

Rajout: quelques heures après, la manifestation de La Meute contre l'immigration illégale s'est passée dans le calme, par contre la contre-manifestation des gauchistes (antifas anarchistes et communistes) a été violente et marquée par des agressions contre des individus et du vandalisme. Cela démontre la nature violente de l'Alt-Left. Quant à La Meute, elle a strictement centriste et loin, très loin de l'Alt-Right.

Merci à:
FG
Julien
J.
Dan Sullivan
Louis-Mathieu
Ainsi qu'aux autres tipeurs et donateurs.

Vous aussi pouvez me soutenir: http://www.tipeee.com/vic-survivaliste


https://vid.me/RRjOR





Print this post Imprimez ce billet

Commentaires

Lyriko a dit…
poème:
Voici le temps des persécutions
accélerez votre préparation
Soyez discret, faites bien attention
Ainsi survivez aux confrontations ;-(

Sur tweetter c'était un cataclysme la veille des élections présidentiel,
des milliers de compte supprimé, le nombre des abonnés qui fond comme neige au soleil du jour au lendemain...

Posts les plus consultés de ce blog

Mythe 5: antibiotiques et autonomie survivaliste

Boites de conserves: un choix intelligent

Armes à feu: les fondamentaux