Questions novembre 2014


Conservation de la farine

Et la suite




Jeune homme sans stabilité économique désirant conseil






Quel a été mon déclencheur?





Bâtiment de BOL dans les Laurentides





Print this post Imprimez ce billet

Commentaires

Anonyme a dit…
merci pour ta reponse sur la farine :-)

je suis pas en europe, quebecoise pure laine de la region de lanaudiere ;-)

le joint!! pourquoi j'y ai pas penser!!! je ferais a moi toute seule une bonne reserve de nouille!! (inclure ici un emoticon qui se tape sur la tete) lolll

il n'y a pas de joint a mes seaux, mais c'est tres facile de s'en procurer et/ou a faire.. donc, tout de suite apres avoir fini mon super bac de jardinage (et oui, je joue de la scie et perceuse) je vais jouer du joint :-)

merci encore :-)
John Nostromo a dit…
Salut Vic

Merci pour ta réponse et son exception.
John Nostromo a dit…
Re salut Vic

Les sauts dont tu parles avec le joint à l'intérieur du couvercle pour stocker sans sac mylar, le procédé peut-il se faire avec du riz ou autre féculents ?
Je stocke mes féculents dans des bocaux en verre avec joint caoutchouc, est-ce correct ?

Merci
Vic Survivaliste a dit…
Ben oui mais pour la longue préservation il faut enlever l'oxygène.
John Nostromo a dit…
salut

Si je mets un sachet absorbant dans les bocaux, c'est suffisant?
Vic Survivaliste a dit…
En principe oui mais là on tombe en terra incognita, je n'ai aucune expérience directe de ça ni ne connais quelqu'un qui en a une. Mais comme je dis en principe ça irait.

PAR CONTRE: la sous-pression créée par l'absorbsion d'O2 pourrait rentre le pot difficile à ouvrir et l'ouverture pourrait endommager les sceaux. Je suggère un test d'une semaine, histoire de laisser l'absorbeur tout prendre l'O2, dans un pot où tu mets des aliments.

Posts les plus consultés de ce blog

Mythe 5: antibiotiques et autonomie survivaliste

Boites de conserves: un choix intelligent

Débuter intelligemment en survivalisme: Attitude