Revue: Femmes au bord de la crise

ENFIN! J'ai reçu "Femmes au bord de la crise" de Piero San Giorgio et paru aux éditions Le retour aux sources.

Vous vous souviendrez que je me suis dépêché d'écrire un article sur les femmes dans le survivalisme. J'ai publié en urgence puisque je savais que Femmes au bord de la crise allait arriver chez moi dans les jours à venir et je ne voulais pas écrire sur un tel sujet "sous l'influence" des idées d'autrui.

Donc j'ai vidé rapidement mon sujet afin d'être prêt à lire ce livre de l'ami Piero. Car je dois le préciser, je suis en excellents termes avec lui et nous échangeons périodiquement sur plusieurs sujets, donc je n'ai pas la distance que devrait avoir un critique littéraire. Mais je ne suis pas un critique littéraire, je suis (notamment) un analyste et un stratège en survivalisme et c'est à ce titre que je vais commenter son dernier livre.

Un livre pour les femmes à plus d'un titre

Piero San Giorgio
"Pour les femmes" à plus d'un titre écris-je car c'est un livre qui s'adresse aux femmes en même temps qu'un livre pour les femmes au sens de pro-femmes. On sent en arrière-fond d'écriture une admiration et un respect profond pour les femmes et leur contribution hélas très largement sous-estimée à la réussite de nos civilisations.

Je l'ai dit souvent, nous le savons tous, le survivalisme tel que représenté traditionnellement est très empreint de testostérone: bunker, véhicule, armes pour la défense et j'en passe. La particularité de Femmes au bord de la crise est que l'auteur a trouvé un ton et des thématiques qui rejoignent davantage les femmes.

Si dans Survivre à l'effondrement économique Piero San Giorgio dépeint les perspectives d'avenir d'une manière à donner des frissons dans le dos, dans Femmes au bord de la crise il réussit à exposer les menaces qui pèsent sur notre civilisation d'une manière non-alarmiste et en fonction des réalités des femmes.

On le sait, les femmes sont en général plus préoccupées par le bien-être de leurs enfants et de leur famille que les hommes. Quand un changement important se pointe à l'horizon, la première pensée des femmes va à la famille et aux enfants alors que l'homme cherchera plutôt à appréhender ce changement de manière plus globale, moins relationnelle que la femme.

Ce que l'auteur a réussi à faire, c'est d'aborder les mêmes questions et les mêmes bouleversements de manière à rejoindre les sensibilités des femmes plutôt que celles des hommes. 

Pour avoir eu connaissance (de loin) de la phase de recherche de ce livre je peux affirmer que Piero a consulté énormément de femmes qui se sont prêtées à l'exercice avec une réelle générosité.

C'est pour cette raison que ce bouquin est si réussi dans son approche thématique: il a pratiquement été fait par des femmes pour des femmes, l'auteur ayant pris le pouls de leurs préoccupations, les a comprises et a mis sa plume et ses connaissances au service de leurs besoins.

Donc on ne trouve pas de ton alarmiste ni d'allusions à des flux de zombies* affamés mais plutôt la mention des risques, des besoins et préoccupations des femmes ainsi que des manières de maintenir les moyens de les combler.

À qui s'adresse ce livre?

Bien entendu, d'abord aux femmes qui sentent que malgré les discours lénifiants des politicards et les promesses de Reprise qui ne viendra jamais, nous sommes à la veille de grandes épreuves comme civilisation et même comme espèce. Les femmes, surtout les mères, sentent ces choses. Jusqu'à la sortie de ce livre il n'existait rien qui parlait de cela d'une manière à toucher leur sensibilité propre. C'est maintenant corrigé.

Mais au delà des femmes qui ressentent les dangers, ce livre s'adresse aussi à d'autres catégories de femmes. Ce sont les épouses, conjointes, petites amies de survivalistes hommes et qui ne ressentent pas fondamentalement leur vision et les raisons de leurs préparations.

Je reçois beaucoup de courrier de mes lecteurs et deux questions reviennent constamment: comment joindre des clans de survivalistes et comment convaincre ma femme qu'il faut se préparer.

Ces survivalistes ont finalement un bon outil à leur disposition, pas tellement pour convaincre leur conjointe que pour susciter chez elle le besoin de se préparer. Un homme a des besoins d'hommes, des arguments d'hommes et des motivations d'hommes. Piero San Giorgio a écouté les femmes et a su très bien rendre leurs préoccupations. 

Messieurs qui avez de la difficulté à "convaincre" votre femme, offrez-leur ce livre. Mais si vous êtes encore plus avisé, offrez-vous le pour comprendre comment vous pouvez susciter la sensibilité de la Préparation chez votre conjointe!

Donc, ce livre s'adresse aux femmes qui sentent que quelque chose ne tourne pas rond dans notre Système, aux conjointes de survivalistes incompris et aux survivalistes masculins qui désirent trouver des axes de discussion auprès de leur conjointe.

Il était temps qu'un tel livre soit publié en français. La francosphère a 15 à 20 ans de retard en survivalisme sur l'anglosphère, spécialement l'anglosphère US, où on trouve énormément de femmes preppers dont certaines sont devenues des références en survivalisme. Il est temps que les femmes francophones s'approprient elles aussi le survivalisme et la préparation et Femmes au bord de la crise est un des meilleurs outils d'éveil. En français, c'est le seul, de loin, aussi complet.

Je recommande donc chaudement ce livre, spécialement aux trois groupes que j'ai identifiés: les femmes qui s'éveillent, les conjointes de survivalistes qui veulent comprendre leur homme et les survivalistes masculins qui veulent trouver un moyen de sensibiliser leur conjointe.

-----------------------------------------------------------------------
 
À lire en parallèle avec cet article et le livre de Piero San Giorgio: mon article sur le survivalisme pour les femmes, qui bien qu'abordant la question sous des aspects différents, n'en demeure pas moins tout à fait compatible avec le livre de l'auteur:

http://preparationquebec.blogspot.ca/2014/04/le-survivalisme-pour-les-femmes.html

-----------------------------------------------------------------------

*Zombies: qualificatif donné par les survivalistes hard core (dont je suis il faut croire) aux gens qui, en bon consommateurs non préparés, erreront sur les routes en quête de nourriture, de soins et d'abri.




Print this post Imprimez ce billet

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Mythe 5: antibiotiques et autonomie survivaliste

Boites de conserves: un choix intelligent

Armes à feu: les fondamentaux